Startup : Comment gagner la bataille du référencement web face aux grandes entreprises ?

De nos jours, la lutte entre Startup et géant du marché ne cesse de s’installer. Et étant dans une ère numérique et complètement digitalisée, la bataille du référencement web reste la clé de voûte pour s’imposer avec brio sur le net. Pour obtenir un classement naturel, il existe une formule de référencement à suivre et adopter. Alors qu’elle peut bien être cette formule ?

Cela est tout simple, vous écrivez un contenu incroyable et enrichissant, optimisez votre code, créez une expérience utilisateur exceptionnelle, et pour finir vous mélangez des backlinks.

En soi, la formule n’est pas compliquée, mais elle demande un travail acharné et beaucoup de patience. Néanmoins ce qui peut rendre le référencement compliqué, ce n’est pas la formule, ni le temps, ni la patience, cela a plus à voir avec la façon dont vous battez les gens qui ont plus d’argent que vous parce qu’en théorie, ils peuvent faire plus de tout. Ce qui devrait les amener à avoir le pas sur vous. Mais soyez sans crainte, car le référencement est le seul canal où vous pouvez assommez les grandes entreprises même si vous ne pouvez les dépenser davantage.

Comment gagner la bataille du référencement web ? Eh bien, nous vous expliquons. Commençons d’abord par deux prises de conscience que vous devez prendre.

Prise de conscience N°1 : La vitesse est tout

La face cachée qu’on ne nous dévoile pas est que généralement les grandes entreprises dépensent beaucoup d’argents en publicité pour obtenir des résultats semblables aux siens. Ils ont trop d’employés et de couches dans leur organisation pour agir rapidement et avec agilité. En d’autres termes tout se passe lentement.

Si vous voulez les battre, la première chose à faire est de vous concentrer sur l’exécution. Si ne pouvez pas aller vite, vous ne gagnerez pas. La vitesse d’exécution reste votre plus gros avantage.

Prise de conscience N°2 : Le travail acharné vaut mieux que l’argent

D’abord revenons sur la formule au SEO
Contenu +Code convivial +Expérience utilisateur + Backlinks = classement
Certes Google a plus de 200 facteurs de classement, mais la formule ci-dessus en englobe la majorité.

Maintenant ne pensez pas que pour écrire du contenu ou créer des liens, vous devez dépenser de l’argent, mais ce n’est pas nécessairement le cas.

Ne vous dites pas que vous avez besoin de tonnes d’argent pour résoudre vos problèmes de marketing. Dans la plupart du cas, être à la mode est plus efficace.

Maintenant que nous avons levé le voile sur ces deux prises de conscience, voyons ensemble quatre méthodes que vous pouvez utiliser qui produiront des résultats énormes en un minimum de temps.

1) Améliorer sa stratégie sur le contenu

On dit souvent que plus l’on crée de contenu, plus on obtient de trafic. Mais le plus gros problème avec cela, c’est qu’écrire plus de contenus ne garantit pas plus de trafic car il y’a plus d’un milliard de blogs. Alors qu’il y’a autant de contenu quotidiennement, Google a désormais le choix du contenu à classer ou non. Sachez que vos 10 premières pages vont constituer une bonne partie de votre trafic. Alors au lieu de passer la majorité du temps à écrire du contenu pourquoi ne pas tirer plus de trafic de votre contenu. En d’autres termes, vous avez déjà des pages qui génèrent un trafic Google donc vous pouvez les ajuster pour que vous puissiez générer 2 à 3 fois plus de trafic de recherche sur ces pages.

2) Optimisez pour accroître votre chiffre d’affaire, pas votre trafic seulement

L’objectif est d’augmenter votre trafic de recherche, mais avec l’augmentation du trafic de recherche augmente-t-il votre chiffre d’affaires ?

Effectivement, vous souhaitez optimiser votre site pour Google afin que vous puissiez mieux vous positionner. Mais à quoi ça sert si cela n’augmente pas vos revenus ?

Vous devez consulter les pages de votre site qui sont responsables des activités générant des revenus et les optimiser afin qu’elles soient mieux classées sur Google.

Vous pouvez le faire en configurant le suivi des objectifs dans Google Analytics. Une fois que vous avez configuré le suivi des objectifs. Vous saurez maintenant sur quelles pages attirer votre attention, de sorte que les visiteurs supplémentaires que vous amenez deviennent des revenus. Vous pouvez ensuite utiliser ce revenu supplémentaire et le réinvestir dans vos initiatives en marketing.

3) Optimiser pour les clics, pas uniquement pour le classement

Si vous souhaitez améliorer votre classement, il ne s’agit pas uniquement du contenu que vous créez ou des liens que vous créez. Si les gens ne veulent pas cliquer sur votre site, vous constaterez que votre classement sera continuellement en baisse.
Et si les internautes cliquent davantage sur les votre que sur les concurrents, votre classement montera en flèche.

4) Mettrez à jour votre ancien contenu

Avez-vous remarqué au fil du temps que votre classement fluctue ? Quel que soit votre niveau de référencement et quel que soit votre budget, rien ne garantit que vous serez au premier rang. La plupart des gens supposent que c’est une pénalité. Mais Google est très sympathique, et son objectif n’est pas de pénaliser les sites. Leur objectif est de classer les meilleurs sites au sommet. C’est-à-dire placez toujours en tête le site qui convient le mieux à l’utilisateur final.
Pour résoudre ce problème, maintenir vote classement et même grimper plus haut, vous devez mettre à jour votre ancien contenu.

Conclusion

L’argent ne vous pose pas de barrières pour pouvoir gagner la bataille du référencement web. La seule chose qui vous empêche, c’est vous.

Avec quelques prises de conscience et le suivi de quelques étapes, les choses seront sur le point de changer. Ne laissez jamais vos concurrents se mettre à travers de votre chemin. Rien ne vous empêche vraiment de gagner donc êtes-vous prêt à terrasser votre concurrence, alors contactez notre de marketing digital à Abidjan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>