Réseaux sociaux: Mettre en place sa stratégie! Part 2

1- Définir les bons messages

Aujourd’hui, la plupart des réseaux sociaux possèdent un algorithme qui tronque la réalité et propose aux individus des contenus qui correspondent à leur consommation. Ainsi, il est probable qu’une marque ne soit que très peu visible auprès de sa cible. Pour éviter cela, il est nécessaire d’imaginer des messages engageants et en phase avec la cible visée. Plus l’engagement est fort, plus l’algorithme enregistre des préférences et plus il affiche des messages en phase avec ce comportement.

1-1- Le contenu potentiel à relayer

De nombreux messages sont relayables sur les réseaux sociaux, via du contenu créé par la marque (brand content et content marketing) ou du contenu issu de votre veille. Tentons ici de donner un panorama de l’ensemble des contenus que l’on peut relayer. Nous les divisons en trois catégories :
• le premier type de contenu est centré sur l’entreprise elle-même ;
• le second est centré sur le secteur d’activité de l’entreprise ;
• le dernier est centré sur des généralités contextualisées

1-2- Le ton employé 

Le ton employé dans les communications est à travailler et les éléments de langage sont à adapter selon la cible. Par exemple, si cette dernière est jeune, l’utilisation d’emojis, de phrases courtes, de verbes d’action et d’images est recommandé. Il est également nécessaire d’adapter le ton en fonction du contexte.

1-3- L’exclusivité

Pour toucher votre communauté et la remercier, pensez à lui proposer du contenu exclusif. Même s’il est difficile de le faire systématiquement, vous pouvez par moments proposer du contenu sur un réseau social en particulier et non sur les autres. Par exemple, un code promo sera proposé seulement à votre communauté Instagram.

1-4- Choisir les bons formats

Les formats qui utilisent des images et des vidéos sont généralement plus engageants.
L’image a un pouvoir sur les consommateurs car elle véhicule une émotion et est rapidement analysée par le cerveau : elle touche et elle engage plus facilement qu’un
texte. Une image est un élément incontournable pour raconter une marque, dévoiler ses coulisses, montrer les femmes et les hommes qui font la marque, synthétiser une information dense, promouvoir un territoire.

L’image peut être créée (illustration), capturée (photographie) ou filmée (vidéo). Dans les trois cas, elle a la faculté de capter l’attention des individus. Chacun, dans le contexte professionnel comme dans la vie personnelle, en consomme de plus en plus. Accompagnée d’une légende, les images prennent vie et racontent une histoire, qui peut créer empathie ou lassitude et rejet.

Enfin, l’image est un sharable content, c’est-à-dire qu’elle a la faculté d’être facilement partageable. Partager des images sur les réseaux sociaux exigent de se conformer à des formats (taille, ratio) spécifiques. On peut citer Instagram et son format carré longtemps obligatoire pour publier ou encore les photos de couverture sur Facebook (format bannière horizontale)

2- Définir un calendrier éditorial

Pour mieux s’organiser, tout en gardant en tête les personas, les objectifs et les valeurs de l’entreprise, la construction d’un calendrier éditorial est une bonne première étape

2-1- Un calendrier éditorial, pour quoi faire ?

Il permet:

  •  Diffuser régulièrement du contenu et pas seulement occasionnellement, quand on a 5 minutes devant soi.
  • Choisir les bons canaux de communication.
  • Réfléchir à la pertinence du contenu proposé (ton, format, fréquence).
  • Anticiper des événements liés à la marque (anniversaire, événements spéciaux).
  • Imaginer des marronniers (Noël, Pâques, la rentrée des classes, etc.).
  • Collaborer avec plusieurs personnes (interne, partenariats, etc.).
  • Imaginer des opérations plus complexes (jeu concours par exemple).

2-2- Programmer vos publications

Programmer les publications sur les réseaux sociaux apporte sérénité et constance. Plutôt que de publier par à-coups optez pour la programmation de publications.
L’avantage est de pouvoir publier à des heures où votre cible est présente, peut-être en dehors de vos horaires de travail, d’assurer une régularité dans votre présence et de condenser votre temps passé à animer vos réseaux sociaux sur une plage horaire déterminée. Évitez simplement de programmer des publications « sensibles », qui nécessitent impérativement des réponses rapides aux commentaires à des moments où vous n’êtes pas en capacité de réagir. 

2-3- Se répéter un peu

Sur les réseaux sociaux, vous avez tout intérêt à radoter… un peu ! Lorsque vous créez du contenu ou préparez des éléments à diffuser, cela prend du temps, il faut capitaliser dessus. Si vous ne relayez qu’une fois l’information, seule une petite partie de vos abonnés verra le message, car les flux d’actualités sont saturés et les algorithmes des réseaux sociaux altèrent leur diffusion.

Vous pouvez donc relayer plusieurs fois la même information, mais attention, jamais sous la même forme ! Évitez les messages répétitifs : d’une part les algorithmes des réseaux sociaux (Facebook en particulier) n’apprécient guère et auront tendance à pénaliser la portée de vos messages, d’autre part si certains internautes voient deux fois le même message, ils se détourneront de vos publications. Il faut donc trouver différents messages pour relayer le même contenu. C’est l’occasion de tester différents types de messages et horaires de publication, pour voir lesquels génèrent le plus d’engagements.

2-4- Les meilleures heures de publication

Elles dépendent de votre audience. Tester, améliorer, mesurer est la stratégie optimale. Les chiffres régulièrement publiés sur internet à ce sujet sont des agrégations, des moyennes, ils ne donnent pas la vérité, tout juste une tendance. Il ne faut pas oublier de laisser une petite place au live, à l’inattendu. Dans ce dernier cas, pour éviter tout écart de conduite, il faut garder une chose en tête : la ligne éditoriale !

2-5- Comment créer un calendrier éditorial ?

Un document de type Excel peut suffire. Vous pouvez intégrer sur un axe le temps, sur l’autre les différents réseaux sociaux. Dans cette matrice, détaillez les différents événements à relayer, voire écrivez précisément les messages pour chaque media.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>